OURAGAN par Ilyas Mettioui

OURAGAN raconte une nuit d’insomnie d’Abdeslam, un coursier à vélo. Seul dans son appartement, renversé dans son fauteuil, noyé dans la fumée et les idées noires...

Cette pièce s'intitule OURAGAN, mais aurait tout aussi bien pu s'appeler DOUCEUR ou VIOLENCE. Avec une douce absurdité et une surprenante distribution hexacéphale, les Bruxellois du Boréal captent l'insoutenable légèreté de l'être dans la jungle urbaine. 

Son prénom n’a jamais été facile à porter. Depuis hier, plus que jamais. C’est curieux car Abdeslam en arabe signifie “porteur de paix”.

Au KVS les 23 et 24 avril 2020.

 

+ more