Célia Coëtte

A partir de matériaux de construction, d’artefacts et d'éléments naturels qu'elle glane dans son environnement proche, les œuvres de Célia Coëtte se basent sur les contradictions symboliques des matériaux et du sens qui leurs sont données, dans le champ de certaines permanences culturelles et humaines telles que l'architecture, les rituels liés au carnaval ou au sacré, en questionnant le besoin sans fin et parfois absurde d'élaborer des formes.

Il s’agit bien souvent de souligner ces petites choses qui « ne tournent pas rond » dans des formes qu’elle construit par association d’idées, en tentant de laisser assez de distance pour que l’imaginaire puisse s’y projeter et en tirer une forme de poésie.

Pour la résidence à l’Escaut, elle travaille de façon expérimentale sur des architectures construites à l’échelle du corps, au croisement de la danse et de la sculpture, dans la poursuite des œuvres « Eh bien dansez maintenant » ou « Quand le doigt montre les étoiles, l’idiot regarde le doigt » présentées au Houloc en avril 2019.

 

En découvrir plus sur le travail de Célia Coëtte.

+ en savoir plus